Quelques éléments d'histoire

L’Aroéven est née dans les établissements scolaires, en particulier dans les Centres d’enseignement technique.

En 1952, les équipes d’enseignants organisaient durant l’été des séjours pour les jeunes de ces centres. De cette dynamique sont nées les AROVET, agréées par le ministère pour l’organisation de séjours dans l’enseignement technique. Quelques années plus tard, l’action des AROVET se généralise et elles deviennent les AROVEN. Le mot « éducatives »  n’est pas encore présent dans le sigle. La préoccupation éducative finit par prendre toute sa place et les AROVEN se transforment en AROEVEN.

Quelques repères

  • Création des AROVET (Association Régionale des Oeuvres de Vacances de l’Enseignement Technique) par BO en 1952
  • L’Arovet de Strasbourg a été enregistrée le 12 juin 1952
  • Les Arovet se regroupent en fédération. Création de la Fovet en 1956, reconnue d’utilité publique en 1961
  • Les AROVET deviennent AROEVET (le E de " éducatives") puis AROEVEN (E et N de "éducation nationale")
  • Création des Foyers Socio-éducatifs par décret en 1968
  • Opération Jeunes en difficulté à partir de 1982
  • Premier BAFA lycéen organisé par l'Aroéven Alsace au lycée Henner à Altkirch en 1993
  • Entrée de l'Aroéven Alsace dans le Grand Est "vacances" en 2005
  • Création de l'atelier relais Boussole 67 en 2006
  • Première Convention Pluriannuelle sur Objectifs avec le Rectorat de Strasbourg en 2009

Jusqu’en 2007, l’Aroéven était présidée de droit par le Recteur de l’Académie de Strasbourg. Depuis les nouveaux statuts approuvés par l’assemblée générale du 4 avril 2007, elle dispose d’un président élu.